Poèmes et fables

LES VOLEURS DE L'ANE

Pour un Ane enlevé deux voleurs se battaient:

L'un voulait le garder; l'autre le voulait vendre.

             Tandis que coups de poing trottaient,

Et que nos champions songeaient à se défendre,

             Arrive un troisième Larron

             Qui saisit Maître Aliboron.

L'Ane, c'est quelque fois une pauvre province.

              Les voleurs sont tel ou tel prince,

Comme le transylvain, le turc, et le hongrois.

       Au lieu de deux, j'en ai rencontré trois:

       Il est assez de cette marchandise.

De nul d'eux n'est souvent la province conquise:

Un quart voleur survient, qui les accorde net

        En se saisissant du Baudet. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Selon les termes de SACHAT GUITRY:"SI LA FEMME ETAIT BONNE DIEU EN AURAIT UNE" Mais pour moi,dans le mariage c'est l'homme qui bénéficie. Autant apporter à la femme la valeur qui lui est propre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site